RÉPARATION DU 100M

L’hiver et les afflux d’eau avaient endommagé sérieusement le stand de tir à 100 m (voir article précédent avec photos des dégâts). Pascal a pris les choses en main et a organisé une équipe de travail efficace, avec Jean-Luc, Fabrice et Maxime. Quelques madriers neufs pour remplacer ceux qui étaient cassés, quelques outils et de bonnes poignes. L’affaire a été réglée en une demi-journée. Il ne reste plus que quelques finitions à achever et un coup de karcher à passer sur le pas de tir pour tout ramener propre.

Tri, mise en place des madriers supports, renforcement….
Jean-Luc dans ses hautes œuvres

ASSEMBLÉE GENERALE ÉLECTIVE

Ça y est enfin, nous avons pu mener à bien notre Assemblée Générale élective, initialement prévue le 7 novembre, soit avec 4 mois de retard. Comme demandé, beaucoup de licenciés ont donné leur pouvoir de manière à ce que cette A.G. se fasse avec le moins de personnes possible et dans des conditions de distanciation légales.

Ce bureau remanié en fonction des désistements, vise à préparer la succession de la direction du club, grâce à des binômes sur les principales fonctions. On ne peut s’improviser dirigeant d’un club de tir, surtout d’un club comme le nôtre qui une réputation à défendre pour la pratique sportive du tir dans le respect de la sécurité, de la convivialité et dans de bonnes installations variées et modernes.

Naturellement, cette évolution ne remet pas en cause les fonctions déjà assurées dans le club et concernant la formation, l’arbitrage, les armes anciennes et le ball trap par des bénévoles du club non membres du Bureau.

DES DÉGÂTS AU 100 M

Les montées d’eau importantes de ces derniers mois ont fini par avoir des résultats désastreux sur notre stand 100 m en détruisant la casquette en madriers, premier pare balles, le plus important.

L’état du stand le 10 février. du boulot en perspective.

Comme vous pouvez le voir, les dégâts sont importants, par contre, les matériaux étant récupérables, la remise en état ne nécessitera pas de grands frais, mais surtout beaucoup de main d’œuvre. Dès que les conditions climatiques le permettront, il faudra nettoyer le pas de tir au karcher (nous en avons un, thermique), récupérer le matériel qui peut avoir été emmené jusqu’au fond, et reconstruire la casquette.

Les membres du club prêts à participer aux travaux peuvent se faire connaître auprès de Pascal DEVAUX 06 24 60 15 75.

Merci d’avance.